top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurStephane Ducreux

Comment nous essayons de lutter contre les no-show chez Sacrée fleur ?



Un client qui n'honore pas un rendez-vous, on en a beaucoup parlé pour le milieu médical récemment. Dans le tourisme, c'est un vrai sujet également. Les hôteliers ont réglé le problème depuis longtemps en validant la réservation d'un client avec une carte bancaire. C'est entré dans les esprits. Pour les restaurants, on en est loin même si de plus en plus d'établissements choisissent aujourd'hui de se prémunir du risque en prenant une empreinte ou un pré-paiement au moment de la réservation.

Chez Sacrée fleur, nous n'en sommes pas là (même s'il est tentant parfois de mettre en place un tel système). On nous reproche parfois notre système de prise de réservation (envoi d'un email du client et réponse rapide et personnalisée de notre part) mais c'est notamment grâce cela que nous pouvons tenter de réduire le nombre de no-show dans notre restaurant.

1. Donc première méthode : la réservation par email, qui nous donne un moyen d'entrer en relation avec le client et lui rappeler précisément les règles que nous appliquons pour les réservations

2. Demander ensuite une confirmation par email avant le jour et l'heure de la réservation (sans confirmation, la table peut être ré-attribuée)

3. Être en mesure, éventuellement de relancer le client si nous n'avons pas de nouvelles de sa part

4. Rappeler lors de ces messages que nous gardons les tables un maximum de 10 minutes

5. Identifier les clients qui ne préviennent pas à l'avance de leur absence

Même si beaucoup le font, nous évitons volontairement certaines méthodes comme le surbooking et la gestion d'une liste d'attente car Sacrée fleur est un petit restaurant avec une petite équipe et ne peut pas gérer ces aspects.

Enfin, il est rappelé un peu partout que le no-show engendre une perte de chiffre d'affaires mais c'est surtout un crève-coeur que de devoir refuser l'accès à des clients parce que d'autres n'honorent pas leur réservation et n'informent pas le restaurateur dans les temps. Question de respect...

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page